Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Astrophysiketpoetik
Astrophysiketpoetik
Menu
Comment j'ai inventé le croissant de Lune

Comment j'ai inventé le croissant de Lune

Comment j’ai inventé le croissant de Lune

 

Ce soir-là, le ciel était absurdement

vide, envahi d’angoisse absente

 

j’ai voulu, oh, trois fois rien

peut-être même encore moins

car j’aime quand tout reste à faire

rien, rien, à peine un cil à l’horizon

 

imaginant dans l’espace

qu’elle s’inquiète et tourne

la tête, qu’elle s’aveugle au-delà

 

j’ai alors souhaité moins qu’un violon

de Lune, une note à peine

à peine l’idée de sa silhouette...

 

Et, des espaces invisibles où

tout est caché, contenu, et semble parfois

s’arranger mystérieusement

 

elle est montée, légère et timide

comme un soupçon

du ciel

 

Plus belle qu’une larme d’étoile

courbée, j’ai dit :

oh, voilà !

 

Et j'ai laissé

la pleine Lune

à l’Art Pompier.

 

 

Brice Haziza, fragment de « En cours d’accrétion », poésie astrophysique

l’incroyable photo est de Jean-Baptiste Feldmann, grand sorcier des espaces : cielmania