Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Astrophysiketpoetik
Astrophysiketpoetik
Menu
Big Bang : brûler les étoiles

Big Bang : brûler les étoiles

Big Bang
 
Brûler les étapes/ brûler les étoiles
brûler les étoiles
et courir
à cette satanée vitesse de la lumière
 
et là tout s’efface : peines & joies
petits dessins à la porte du frigo
la naissance de vos fils
la mort de mes cousins
 
Brûler les étapes/ brûler les étoiles
brûler les étoiles
à cette satanée vitesse tout n’est plus qu’un
point
 
l’Humanité n’est plus (mais a-t-elle été?)
mes factures, la lente érosion de mes dents
à cette vitesse, se décompose tant et tant
que n’en reste plus : du temps
 
Brûler les étapes/ brûler les étoiles
brûler les étoiles
 
accélérer, accélérer
tant que c’est pas possible &
codes, formes et structure
tout, fils, se forment, filiforme
 
couleurs dégénérées
dans la matière
tout se rejoint
enfin dans ce point
 
plus d’avant, plus d’après
le temps tué se tait
c’est même pas le néant, non (non!)
 
c’est juste que
comme je dis toujours
 
la perfection
la perfection
 
c’est pire encore que la mort
 
c’est un point
et c’est tout.
 
 
Brice Haziza, fragment de "En cours d'accrétion", poésie astrophysique
Illustration : la vitesse de la lumière, TrustMyScience